El Hierro : Retour à La Restingua

Lundi 16 Décembre

Le Chat Mallow, on le préfère sans sel

Réveil matinal par un employer du port qui tambourine sur la coque. Nous devons passer au bureau de suite. Super. Nous sortons du bateau les marques de l’oreiller imprimées sur les joues. Nos voisins de « Célébration II » se préparent à partir pour la transat aujourd’hui. A l’inverse, l’équipage de Chogun attend le feu vert de leur routeur pour descendre au Cap Vert, les prévisions manquant particulièrement de fiabilité en ce moment.

Nous prenons un petit-déjeuner au café du port. Salé bien sûr, pour nous mettre dans l’ambiance. La journée tourne autour du dessalage à coup de jet d’eau dedans et dehors. Trêve en fin de journée avec un bon goûter devant un film. Avec une recette express testée et approuvée : une soupe de fruits frais et coco aux dattes. La nuit tombée, un bruit étrange attire notre attention. Des crépitements sous la coque, comparables au bruit de la pluie ou au claquement du sucre pétillant, envahissent le bateau. Nous l’avions déjà entendu, mais avec autant d’intensité… Quelques recherches internet et discussions de ponton plus tard, il s’agirait de petits organismes (plancton, crevettes, etc.) venant picorer les algues qui se sont développées sous la coque. Comme pour vous rappeler qu’il est tant de plonger pour un carénage complet…

Mardi 17 décembre

Passage à l’office de tourisme de la Restingua pour récupérer les plans de l’île, et les horaires de bus. Puis visite de quelques centres de plongée. Entre les reliefs et les fonds, il y aurait de quoi s’occuper des mois sur cette petite ile.

Nous passons ensuite en cuisine pour la préparation d’une mousse au chocolat, accompagnée de poires au tilleul et au citrons confits. Ce soir Charlène et William nous accueillent à bord de Chogun, leur Folie Douce. Plus de cinq années de rénovation ont été nécessaires pour métamorphoser ce modèle Jeanneau des années soixante-dix en un voilier flambant neuf et chaleureux. Autour d’une délicieuse fondue alsacienne (une découverte), nos hôtes évoquent avec passion leurs précédentes expériences capverdiennes et leur coup de cœur pour ce pays. Leurs récits attisent notre impatience…