La Gomera : Parc National de Garajonay

Lundi 9 décembre

Nous retrouvons Jo et Claude, et leur chien Sirocco pour une randonnée à travers l’île conseillée par Pierre-Alain et Marie-Joé de Manu Atea, un Pogo 10.50.

Depuis le Garajonay, point culminant de l’île, de grosses rafales de vent font défiler à toute vitesse les nuages qui nous enveloppent. Les contours de l’île disparaissent puis apparaissent de nouveau à l’occasion d’une rafale. Au fil de nos bavardages, nous traversons le Parc National de Garajonay pour rejoindre le village de Hermingua, au Nord de l’île. Le Bosque del Cedro a des airs de forêt enchantée. Sous les vieux lauriers entremêlés, des champignons de dessins animés s’agrippent un peu partout. Des tapis de mousse épaisse et moelleuse appellent à la sieste. À la sortie de la forêt, la terrasse d’un agréable resto-bar offre une vue plongeante sur la vallée d’Hermigua. C’est parti pour la descente. La cascade del Cedro alimente une retenue d’eau à ses pieds. De là, une canalisation redescend dans la vallée. Nous suivons ce tube d’acier à flanc de montagne, parmi les cultures en terrasse. Palmiers, aloé vera, bananiers, figuiers de barbarie… De l’exotisme en parcelle.

Comme après une journée de grimpe, une bonne rando ne peut se terminer sans un bon verre en terrasse. C’est le rituel. Rapidement, le soleil se couche et les rues s’illuminent. Dans chaque vitrine, un sapin, des étoiles, des paillettes. Le vin chaud et les grosses écharpes ne font pas partie du décor, néanmoins, ici aussi, Noël approche…