L’archipel des Saintes : Bijou de la Guadeloupe

 

Dimanche 2 mars

Les Saintes, l’une des plus belles baies du monde

Alors que nous naviguons vers l’archipel des Saintes sous la pluie et le ciel gris, les dauphins nous rejoignent et nous accompagnent un court moment. Une première pour Jean-François qui découvre les joies du voilier sous les tropiques. Arrivés aux Saintes, toutes les bouées de l’anse du Bourg sont occupées. Rien d’étonnant pour un week-end. Nous mouillons l’ancre derrière les autres bateaux, au niveau de l’anse de Fond Curé.

Une première ballade jusqu’à l’Anse de Mire nous donne un aperçu de Grand Bourg. Dans les hauteurs, de belles villas surplombent la baie. Le petit village le plus touristique des Saintes se montre sous son meilleur jour et répond aux attentes de ses visiteurs : jolies maisonnettes aux façades vitaminées, commerces d’artisanats ou de souvenirs, restaurants les pieds dans l’eau, centres d’activités nautiques, etc. Les infrastructures touristiques semblent maîtrisées. Rien de vraiment nuisible, mise à part le raffut des scooters de location. Ce soir, nous célébrons mardi gras avec un peu d’avance à bord de Chat Mallow. Jean-François laisse parler ses origines bretonnes et nous prépare une belle pile de crêpes que nous accompagnons d’un cidre précieusement conservé depuis le départ.

 

Lundi 3 Mars

Le Fort Napoléon

Ce fort de style Vauban qui domine Terre-de-Haut a été construit de 1844 à 1867. Il n’a jamais eu d’usage militaire car sa construction fut achevée après la fin des conflits avec les Anglais. Accessible aux visiteurs, il abrite aujourd’hui un petit musée l’histoire, la faune, la flore et les us et coutumes de l’archipel. A l’extérieur, il est possible de flâner parmi les iguanes dans un jardin exotique, avec une magnifique vue sur Terre-de-Haut et les îlets voisins.